les concours de la filière Bcpst...


Vous êtes élève de BCPST. Votre objectif est donc de passer des concours vous permettant d'accéder à plus de 80 Ecoles, dont les plus prestigieuses : Polytechnique, les Ens, Agro-Paristech, les Ecoles Nationales Vétérinaires, les Ponts, l'ESPCI...

Pour atteindre cet objectif, il convient de connaître "la règle du jeu", c'est-à-dire ce pourquoi vous travaillez :

- quels concours ou plutôt quelles "banques d'épreuves" passez-vous ? 

- quelle est la nature des épreuves que vous affronterez ?

- ces épreuves sont-elles spécifiques des différents concours ?

- les jurys ont-ils les mêmes exigences, quelle que soit la banque d'épreuves ?

L'objet de cette rubrique est de vous éclairer sur ces quelques points.

=> téléchargez le programme de SV-ST  programme de Bcpst sciences de la vie et sciences de la Terre


  • 3 banques d'épreuves...

Les concours de la filière de Bcpst se déroulent de fin avril à mi-juillet, les écrits occupant près de 3 semaines «à cheval » sur avril et mai et les épreuves orales et pratiques débutant autour du 20 juin. Trois banques d’épreuves sont proposées à quelques 3 000 candidats, la très grande majorité ayant suivi 2 sinon 3 ans en Bcpst.

-> Une banque d’épreuves est une série d’épreuves communes à plusieurs Ecoles (de 5 à plusieurs dizaines) :

  - la banque agro-véto réunit les Ecoles agronomiques, les Ecoles vétérinaires, mais aussi Polytechnique, des Ecoles de chimie dont l’ESPCI et Chimie-Paris, des Ecoles des Mines et bien d’autres ;

  - la banque Ens réunit les 3 Ens historiques (Paris, Lyon, Paris-Saclay) et l’Ecole des Ponts et Chaussées ;

  - la banque G2E réunit les Ecoles du domaine de la géologie, dont Géologie de Nancy, ou encore des Eaux, de l’Environnement, des Travaux Publics ou ruraux, des matériaux…

-> Les épreuves d’une même banque lui sont spécifiques : par la nature même des épreuves, par les sujets, par les Jurys également. Polytechnique dispose cependant de ses propres oraux. Chaque Ecole « coefficiente » les notes à sa façon, ce qui fait qu’elle peut afficher les spécificités de son recrutement et que les classements diffèrent au sein d’une même banque.

Pensez à consulter sur le site des banques d’épreuves et des Ecoles (notices des concours) ces coefficients, qui sont dans bien des cas très discriminants.


  • les épreuves écrites...

En sciences de la vie et sciences de la Terre, deux grands types d'épreuves sont proposés :

pour Agro-Véto…, une épreuve de synthèse [durée : 3h 00, composition de Biologie à rédiger sur une thématique donnée, recouvrant généralement des items des programmes de 1re et de 2e année], et une épreuve d’analyses de documents, dont une en sciences de la Terre [durée : 2h 00] et et l’autre en sciences de la vie [durée = 2h 00] ;

pour les Ens et Ponts…, une épreuve de sciences de la vie de 6h 00, associant généralement - sous une même thématique - une synthèse et deux exploitations de documents, et une épreuve de sciences de la Terre de 4h 00, organisée sur des exploitations de documents, pouvant intégrer des questions de synthèse et/ou de cours ;

pour G2E…, une épreuve de sciences de la Terre exploitant divers documents [durée = 3h 00] et une épreuve de sciences de la vie [durée = 3h 00], enchaînant deux exploitations de documents relatives à des thèmes différents et de durée égale [2 x 1h 30].

Pensez à consulter les rapports de concours qui explicitent la typologie de ces épreuves et les attendus des Jurys.


  • les épreuves pratiques...

Seules les banques Agro-Véto et Ens organisent des épreuves pratiques, qui ne concernent que les sciences de la vie :

à Agro-Véto…, une épreuve de 3h 00 associant un exercice de « morphologie et anatomie fonctionnelles animales »  (dissection) et une série de petits exercices autour d’une même thématique. Ces petits exercices regroupent, sur des objets biologiques variés : micro-organismes, animaux, végétaux, champignons…, des observations (aux différentes échelles), des petits montages dont des dissections florales, des manipulations plus élaborées (biochimie, biologie moléculaire, microbiologie, enzymologie…), des déterminations florales, des exploitations de logiciels divers (génétique et/ou dynamique de populations ; comparaison de séquences moléculaires, tableurs/grapheurs…). D’une façon générale, les candidats ont le temps de terminer l’épreuve, mais ils ne doivent pas chômer ;

aux Ensune épreuve commune aux 3 Ens, d’une durée de 2h 00, et orientée selon les années vers des thématiques variées de biologie cellulaire et moléculaire, de biologie animale et/ou végétale. Deux particularités majeures de cette épreuve : sa durée ne permet généralement pas d’effectuer toutes les manipulations exigées…, et les correcteurs circulent autour de vous, observent votre façon de procéder et peuvent vous interroger…


  • les épreuves orales...

Elles diffèrent tellement selon les banques d’épreuves qu’il convient en premier lieu de se reporter aux sites des Ecoles (notice des épreuves) et aux rapports des concours :
pour Agro-Vétoune épreuve orale de biologie, articulée autour d’un exposé bref (5 min.) sur un sujet donné - le candidat ayant le choix entre deux sujets qui lui sont proposés -, et d’un « entretien dialogué » d’environ 10 min. avec l’interrogateur sur une série de documents relatifs à un même thème, différant en général de celui de l’exposé. Ces documents sont généralement extraits d’un article scientifique. Le candidat dispose de 30 min. de préparation, incluant réflexion sur l’exposé et regard sur les documents. On conseille généralement au candidat de répartir son temps de préparation sur 20 min. pour l’exposé et environ 10 min. pour les documents. Pensez à bien prendre en compte la grille de notation publiée dans les rapports des Jurys : elle souligne clairement les véritables attendus de ces Jurys… ;
pour les Enschaque Ecole dispose de son épreuve orale de Biologie, qui diffère par sa typologie, sa durée, son temps de préparation, le nombre d’interrogateurs, les attendus des Jurys, les coefficients… Autant de spécificités imposent une lecture attentive des rapports de concours. Seules l’Ens Paris et l’Ens Lyon proposent un oral de sciences de la Terre, différent pour chaque Ecole. Pour Paris, l’épreuve orale (nouveauté de 2017) réunit un exposé sur un thème donné, une exploitation d’objets géologiques (roches, cartes…) et une discussion autour d’un article scientifique, le tout piloté par un seul interrogateur. A Lyon, l’oral se déroule en deux temps : un exposé préparé de 20 min. environ, suivi de questions et pris en charge par un interrogateur, puis une épreuve pratique autour de différents objets géologiques, sans préparation, pilotée par un autre interrogateur. Attention, aux Ens, rien n’est conventionnel ! un interrogateur pouvant vous interrompre quand il le souhaite ;
pour G2Epas d’oral de Biologie
, mais une épreuve de « Géologie pratique et Géographie ». L’épreuve est organisée autour de supports variés : échantillons minéralogiques et pétrographiques, cartes géologiques à différentes échelles, photographies d’objets géologiques divers. Un seul interrogateur, et un temps de préparation de 30 min.


  • organiser sa préparation...

Les années prépas sont exigeantes ! Elles imposent un rythme de travail et une implication qui détermineront votre réussite au(x) concours. Elles sont cependant loin de ce que certains disent : "le bagne !...", et sont gages, bien souvent, d'une entrée dans une nouvelle vie plus qu'attrayante.

Plusieurs facteurs vous permettront d'atteindre vos objectifs :

- la bonne entente entre élèves de la "prépa"

- la confiance en vos enseignants et le respect de leurs consignes

- une bonne hygiène de vie

- une organisation forte et rigoureuse

Travaillez au jour le jour, n'attendez jamais la veille pour apprendre sinon réviser une "colle", veillez à disposer facilement de vos cours, TP et TD, à jour ! N'oubliez surtout pas que vos enseignants sont à votre écoute et toujours disposés à vous apporter conseils et encouragements.